Close

5 mars 2017

Le Carnaval et Caramentran

Le mauvais temps a tenté de gâcher la fête, mais c’était sans compter sur le dieu du ciel qui, en ce jour de Carnaval(1), veillait sur nos jeunes Piolençois qui s’étaient tant investis et si bien travestis. Ils étaient une bonne trentaine qui, avec beaucoup de gout et de soins, s’étaient parés d’un déguisement – comme le veut la tradition – pour parader ensemble dans les ruelles de notre village au rythme des roulements de tambour et du retentissant son du clairon.
La lente procession suivait Caramentran(2) perché sur son chariot tracté par quatre membres de la confrérie de l’ail en habit écarlate. Une courte halte à la maison de retraite a permis à la nouvelle génération de se mêler à l’ancienne pour le plus grand bonheur de cette dernière. La Maire du conseil municipal des jeunes et son adjoint en ont profité pour saluer les pensionnaires et les remercier de leur accueil avant de prendre la direction du retour en vue de commencer le procès de Caramentran.
C’est sur le cours Corsin que ce dernier fut jugé et accusé de tous les maux par les jeunes qui, à tour de rôle, le bastonnait avec un engouement certain. Après avoir subi un rude châtiment, le verdict fut sans appel. Caramentran fût condamné à mort et exécuté sur place sous les applaudissements des parents venus nombreux, accompagner leurs enfants.
Avec Caramentran, les mauvais jours d’hivers sont morts et laissent place aux beaux jours du printemps.
La joie se lisait déjà sur les visages rayonnants des enfants.

Voir album photos => Carnaval 2017

1) Organisé par le « Conseil municipal des jeunes » (sous l’égide de la municipalité), avec le concours de la « Confrérie de l’ail » et du « Comité des fêtes ».
2) Voir historique page => Le Carnaval

Laisser un commentaire