Close

Fête de l'ail

Festival culturel et folklorique de l’ail

Communément appelé Fête de l’ail.
Avec la fin des abbés de la jeunesse, la commune prend en charge plus ou moins directement l’ensemble des festivités piolençoises hors caractère religieux.
En 1965, sous la municipalité Michel BARTHOU, est constitué un Comité des fêtes (J.O du 26 mai 1965) dont le premier président est M. René CLEMENT, par ailleurs, conseiller municipal.
La délibération municipale stipule : « …suite aux sollicitations de la jeunesse en particulier et de la population en général … le comité des fêtes comprendra en plus des personnes très honorablement connues M. Henri CLEMENT (maire adjoint) et Edouard TIRABOSCHI (conseiller municipal) … ».
La séance du conseil municipal 8 août 1980, marque la naissance de la « foire de l’ail » qui deviendra par la suite « fête de l’ail » et puis « festival culturel et folklorique de l’ail » .
Jean-Pierre BENISTANT, conseiller municipal, y expose « … établir une foire qui se tiendrait le dernier samedi et dimanche d’août de chaque année. Pour la première foire les 30 et 31 août 1980 … Il fait ressortir les divers avantages de cette création au point de vue commercial (…) et agricole (…). Le premier adjoint, Henri CLEMENT, donne un avis favorable du monde agricole qu’il a consulté… ».
Ainsi, sous la municipalité Claude PARJADIS, né le futur festival de l’ail.
Pendant les neuf années qui suivent, le comité des fêtes n’aura cesse de parfaire cette jeune fête.
En 1990, sous la municipalité Albert BARTHOU, le comité des fêtes sera remplacé par une association regroupant les associations volontaires de Piolenc, l’office municipal de la culture et les bonnes volontés individuelles, afin que la mise en place de cette fête résulte d’un grand partenariat des forces culturelles et festives du village.
Cette association prend le nom de « Association communale Piolenc loisirs » et dépose ses statuts le 22 mai 1989. L’association compte pas moins de 25 membres ce qui permet de multiples échanges et de diviser d’autant le travail.
Le 19 février 2004, sous la municipalité Louis DRIEY, ladite association est remplacée par une commission communale des fêtes. « Le conseil municipal est amené à approuver la création d’une commission communale des fêtes, chargée d’organiser les différentes manifestations communales, qui sera composée de membres de l’assemblée délibérante, élus selon la règle de la représentation proportionnelle », dont le président de droit est le maire et comprend cinq membres titulaires et cinq membres suppléants.
La fête de l’ail demeure un moment festif fort de la commune. Elle est à ce jour bien ancrée dans la tradition festive Provençale où elle met à l’honneur un condiment marqueur du sud : L’ail.
Une confrérie de l’ail, créée peu après (voir article voies de communication, avenue Jean Millet) apporte dans diverses manifestations en France et dans d’autres pays d’Europe la connaissance de l’ail de Piolenc et donc de sa fête de l’ail. La confrérie encourage la consommation de l’ail et plus particulièrement de l’ail de Piolenc ; d’ailleurs dès les années 1990 et la mise en place par l’Union Européenne des signes de qualités I.G.P et A.O.P, le secrétaire (Roland ROTICCI) le trésorier (Robert CHAMP), discutaient avec le président (Jean MILLET) sur l’obtention d’un de ces labels. Toutefois les producteurs ne souhaitant pas donner suite immédiatement, la confrérie attend des jours plus favorables pour faire la demande de ce critère qualitatif.
Peut-être, devrait-on s’interroger si cette fête qui se tient, chaque année, pour la Saint Aristide, n’appartiendrait-elle pas au cycle des fêtes patronales provençales ?
Le 29 juin 2016, sous la municipalité Louis DRIEY, dissolution de la « Commission des fêtes et cérémonies » et création d’un « Comité des fêtes ».

« Texte extrait de « www.mairie-piolenc.fr »